Maratka Krystof – compositeur


Maratka Krystof - concert Pech Merle

Le compositeur tchèque Kryštof Mařatka vit et travaille à Prague et à Paris. La polyvalence qui marque ses activités artistiques menées entre plusieurs pays, est souvent considéré́ comme un lien fort qu’il crée entre des univers culturels variés dont il s’inspire ou qu’il interroge, tout en découvrant des voies nouvelles de l’expression musicale.

Le catalogue de ses œuvres reflète bien l’attachement de son auteur à de multiples sources et sujets, littéraires (mélodrames), instrumentaux, pédagogiques (Philharmonie de Paris-projet Demos, CNSM de Paris, conservatoires…) et tout particulièrement l’univers des musiques traditionnelles du monde, la naissance du langage chez l’homme, l’art préhistorique et les instruments de musique du Paléolithique. On les retrouve par exemple dans Vábení (Attrait) – rituel des fossiles préhistoriques de l’Homme pour chœur et orchestre (2012), Otisk (Empreinte) – gisement paléolithique de la musique pré-instrumentale pour orchestre (2004) inspiré par les sonorités d’instruments de l’âge de pierre ; Zvěrohra (Jeu de bêtes) – recueil de chants anthropoïdes pour soprano et orchestre ( 2008) et dernièrement Sanctuaires, aux abysses des grottes ornées – concerto pour violon et orchestre qui s’inspirent des fresques majestueuses des grottes françaises (Chauvet, Lascaux, Arcy-sur-Cure, Pech Merle, Isturitz). Il a reçu le Prix Pierre Cardin de l’Académie des Beaux-Arts en composition musicale et un film documentaire a été réalisé et produit en 2007 : « Naissance d’un imaginaire » (26 min, Karl More Productions) diffusé sur la chaîne de télévision européenne Mezzo.

Dernièrement, les éditions musicales Artchipel ont produit un portrait de Kryštof Mařatka tourné dans la grotte d’Isturitz, où a été retrouvée la fameuse flûte d’Isturitz, un des instruments les plus anciens au monde, que le compositeur joue sur une reproduction et utilise dans de nouvelles compositions.

Kryštof Mařatka se produit également comme pianiste et chef d’orchestre.

Crédit photo : Nemo Perier Stefanovitch

Consent Management Platform by Real Cookie Banner